Erik le rouge

décembre 07, 2019 3 min de lecture

erik le rouge

Enfant, Erik le Rouge a quitté la Norvège en compagnie de son père pour partir à l'ouest de l'Islande. Quand Erik fut exilé d'Islande vers 980, il décida d'explorer les terres à l'ouest (Groenland). Il a navigué en 982 mais n'a pas pu s'approcher de la côte à cause de la dérive des glaces. Le groupe a contourné la pointe du Groenland et s'est installé dans une zone près de Julianehåb. Erik retourna en Islande en 986 et forma une colonie. L'un des quatre enfants d'Erik le Rouge était Leif Eriksson.

 

Erik le Rouge biographie

La plus grande partie de ce que l'on sait sur Erik Thorvaldsson, ou Erik le Rouge, vient des sagas nordiques et islandaises. On pense qu'il est né en 950 à Rogaland, sur la pointe sud-ouest de la Norvège. À l'âge de 10 ans, le père d'Erik, Thorvald Asvaldsson, a été exilé pour homicide involontaire, une méthode de résolution des conflits qui allait devenir une sorte de coutume familiale. Asvaldsson s'installa dans le nord-ouest de l'Islande, dans la région de Hornstrandir.

La légende raconte qu'Erika grandi effrontément et volatil, ce qui lui a valu le surnom d'"Erik le Rouge", associé à ses cheveux roux et à sa barbe qui coulaient. Quelque temps après la mort de son père, Erik épousa Thjodhild Jörundsdóttir et quitta le nord de l'Islande pour s'installer à Haukadale, qu'il appela Eriksstead.

Une vie de conflit

La vie était bonne pour la famille jusqu'en 980 environ, ces serviteurs ont malencontreusement créé un glissement de terrain, ce qui eu pour conséquence de détruire la maison de son voisin Valthjof. Un parent de Valthjof, Eyiolf le Faute, a tué les griffes d'Erik. En représailles, Erik a tué Eydjiolf et Holmgang-Hrafn, un certain temps "exécuteur" du clan. Les parents d'Eyiolf ont alors exigé qu'Erik soit banni de Haukadale, et il a déplacé sa famille vers le nord sur l'île d'Oxney, dans le Breioafjord en Islande.

Vers 982, Erik le Rouge confia ses setstokkkr (grands faisceaux de symboles vikings qui avaient une valeur mystique dans la religion païenne nordique) à Thorgest, un autre colon. Plus tard, lorsqu'il est allé récupérer les poutres, Thorgest a refusé de les abandonner. Erik les prit et retourna à son village. Craignant des représailles, Erik a tendu une embuscade à Thorgest et à son clan. Une bagarre massive a éclaté, et deux des fils de Thorgest ont été tués. Le tribunal du village s'est réuni et Erik a de nouveau été banni pour homicide involontaire, cette fois pour trois ans.

Erik le Rouge, découvreur du Groenland

Erik le Rouge, découvreur du Groenland

Après en avoir assez, Erik le Rouge décida de quitter complètement l'Islande. Il avait entendu parler d'une grande masse continentale à l'ouest de l'Islande, découverte près de 100 ans plus tôt par le navigateur norvégien Gunnbjörn Ulfsson. Le voyage a parcouru environ 900 milles marins en haute mer, mais le danger a été atténué par la conception avancée des navires vikings et les compétences supérieures d'Erik en navigation.

Entre 982 et 983, Erik le Rouge a contourné la pointe la plus méridionale de la grande masse continentale, arrivant finalement dans un fjord maintenant connu sous le nom de Tunulliarfik. De cette base, Erik passa les deux années suivantes à explorer l'ouest et le nord, assignant des noms aux endroits qu'il visitait avec des dérivés de son nom. Il croyait que la terre qu'il avait explorée était propice à l'élevage du bétail et l'a baptisée Groenland, en espérant qu'elle serait plus attrayante pour les colons en herbe.

En 985, la peine d'exil d'Erik le Rouge a expiré et il retourne en Islande. L'année suivante, il avait convaincu plusieurs centaines de personnes que le Groenland était très prometteur. En 985, il part avec 25 navires et plus de 400 personnes. Plusieurs navires ont dû faire demi-tour ou ont été perdus, mais 14 sont arrivés, et bientôt les pèlerins ont établi deux colonies, la colonie orientale (ou Eystribyggð) et la colonie occidentale (ou Vestribyggð), avec un certain nombre de petits villages entre eux. Ici, Erik le Rouge vivait comme un seigneur avec sa femme et ses quatre enfants, ses fils Leif, Thorvald, Thorstein et sa fille Freydis. Les colonies auraient survécu à une épidémie mortelle, mais n'auraient jamais atteint plus de 2 500 à 5 000 personnes. Les colonies ont fini par disparaître à l'époque de Colomb. La légende raconte qu'Erik serait mort peu après le tournant du millénaire, peut-être à cause de complications dues à des blessures subies après une chute de cheval.


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.


Voir l'article entier

heahmund
Heahmund

février 14, 2020 4 min de lecture

Voir l'article entier
floki
Floki

décembre 19, 2019 6 min de lecture

Voir l'article entier
bjorn ier
Björn Ier

décembre 11, 2019 5 min de lecture

Voir l'article entier

Rejoins le clan