Thor

Thor -

Thor

Thor (Vieux norrois : Þórr) est le dieu nordique du tonnerre, du ciel et de l'agriculture. Il est l'un des principaux dieux du panthéon nordique, et fut vénéré dans l'ensemble du monde germanique. On trouve ainsi différentes orthographes de son nom selon les régions : Þórr ou Þunarr en vieux norrois, Þunor en Anglo-saxon, Þonar en frison occidental, Donar en vieux haut-allemand, du protogermanique *þunraR qui signifie « tonnerre ».

Il est le fils d'Odin, chef des dieux, et de la personnification de la Terre Jörd.

Thor est le mari de Sif la déesse de la fertilité, avec laquelle il eut son fils Modi et de sa fille Thrud; son autre fils, Magni, est peut-être issu d'une union avec la géante Jarnsaxa. 

Le Dieu Guerrier par excellence

Comme nous vous l’indiquions dans notre article sur Odin,

lorsque les écrivains romains parlaient des dieux et des déesses d’autres peuples, ils essayaient généralement de les identifier aux divinités de leur propre religion. Quand ils ont mentionné Odin, ils l'ont décrit comme Mercure (la figure divine qui guide ceux qui viennent de mourir du royaume des vivants vers celui des morts et, le moment venu, vers le pays des vivants encore). Lorsqu’ils font ses associations avec la guerre, ils identifiaient Thor ou Tir à Mars. 

Thor, le dieu musclé du tonnerre, est l'archétype d'un guerrier loyal et honorable, l'idéal auquel aspirait le guerrier humain moyen. Il est l'infatigable défenseur de Asgard, le royaume des dieux, et de Midgard, le royaume humain. Thor est principalement associé à la protection par de grands exploits d'armes contre les géants, qui sont généralement (mais pas toujours) les ennemis des dieux.

Personne n'est mieux placé que Thor pour cette tâche. Son courage et son sens du devoir sont inébranlables et sa force physique est pratiquement inégalée. Il possède même une ceinture de force sans nom (en vieux norrois megingjarðarðar) qui rend sa puissance doublement redoutable quand il porte la ceinture. Son bien le plus célèbre, cependant, est son marteau, Mjölnir. Il ne va rarement quelque part sans lui.

La plupart des contes mettant en scène Thor, le mettent en conflit avec un géant ou avec l'ennemi particulier de Thor qui se nomme: Jormungand, c’est un énorme serpent de mer qui encercle Midgard, le monde de la civilisation humaine.


Thor pêchant le serpent (Franz Stassen, 1920)


 

Comme presque tous les dieux nordiques, Thor est condamné à mourir au Ragnarök.

La majorité des divinités comme Odin, Freyr, Heimdall et Loki, mais aussi les géants ainsi que la quasi-totalité des hommes y mourront.

Thor et Jormungand s'affrontent finalement lors du Ragnarök, les deux trouvèrent la mort au sein du combat. Ses fils Magni et Modi survirèrent au Ragnarök avec un petit nombre d'autres dieux dont Baldr, Höd, et Vidar, ils rencontreront Líf et Lífþrasir, seul couple humain survivant et appelés à repeupler le monde.

Comme expliqué précédemment, Thor fut vénéré sur l’ensemble du monde germanique, il s'est d’abord développé à partir du dieu germanique Donar et il est devenu la divinité la plus populaire du panthéon nordique.

Thor continue d'être un dieu populaire de nos jours, et les mots anglais et allemands modernes pour le cinquième jour de la semaine : jeudi et Donnerstag, font tous deux allusion à Thor : Donar ("Thor's Day"/"Donar's Day »).

 

Thor dieu du peuple & les croisades 

Thor était invoqué pour sa protection et pour sa résolution des problèmes. Thor était maître du tonnerre et des éclairs, de la tempête et de la pluie, du beau temps et des récoltes. Il avait trois objets magiques qui l'aidait à défendre Asgard et Midgard : son marteau Mjolnir, sa ceinture de force (qui doublait sa force quand il la portait), et ses grands gants de fer dont il avait besoin pour manier son chien.

Thor a été invoqué pour sceller des contrats d'affaires et consacrer des mariages, pour l'abondance agricole, pour la protection pendant les voyages (surtout en mer) et pour la victoire au combat, il semble avoir été appelé chaque fois que le besoin s'en faisait sentir.

Les Scandinaves de l'âge des Vikings vénéraient particulièrement Thor non seulement en tant que guide à travers les mers et protecteur des tempêtes, mais aussi en tant que champion au combat.

Ellis Davidson écrit : « de tous les dieux, c'est Thor qui semble être le héros caractéristique du monde orageux des Vikings. Barbu, franc, indomptable, plein de vigueur et d'enthousiasme, il met sa confiance dans son bras droit fort et ses armes simples. Il parcourt le royaume nordique des dieux, un symbole approprié pour l'homme d’action. »

Thor n'était pas seulement le dieu préféré des guerriers viking, car sa force et sa réponse directe à un problème donné était tout aussi attrayante dans l'ensemble des classes sociales de l'âge viking. Une femme au foyer peut faire appel à Thor pour l'aider à relever les défis domestiques, tout comme un fermier, ou un brasseur le ferait avec leurs propres difficultés et, comme en témoigne sa popularité, Thor les aidait.

Ses activités sur le plan divin se reflétaient sur le côté humain (Midgard), où il était appelé par ceux qui avaient besoin de protection, de réconfort, de bénédiction et de sanctification des lieux, des choses et des événements.

Le marteau de Thor pouvait être utilisé pour sanctifier mais aussi pour détruire, ses deux propriétés étaient et ne faisait qu’un, étant donné que toute purification implique nécessairement le bannissement de forces ou d'éléments hostiles. La bénédiction des mariages, par exemple, a été effectuée à travers son marteau.  

En plus de son rôle de guerrier modèle et de défenseur de l'ordre de la société et de ses ambitions, Thor a également joué un rôle important dans la promotion de l'agriculture et de la fertilité. C’est un autre prolongement de son rôle de Dieu céleste, particulièrement associé à la pluie qui permet aux cultures de pousser. 

Comme le note l'historien allemand Adam de Brême, au onzième siècle, «Thor, dit-on, préside dans les airs, qui régit le tonnerre et la foudre, les vents et les pluies, le beau temps et les récoltes.» 

Mjölnir

Sif, son épouse, qui est rarement mentionnée, se distingue avant tout par ses cheveux dorés, symbole des champs de céréales. Leur mariage est donc un exemple de ce que les historiens des religions appellent une «hiérogamie» (mariage divin), qui, en particulier chez les peuples indo-européens, se déroule généralement entre un dieu du ciel et une déesse de la terre. La fécondité de la terre et la prospérité du peuple résultent de l'union du ciel et de la terre. 

Thor devint donc le dieu scandinave de l'homme de tous les jours, le dieu du bon sens, la divinité à laquelle tout le monde pouvait s'identifier et sur laquelle tout le monde pouvait compter.

Le Landnamabok islandais (le livre des colonies) raconte que Helgi inn Magri, qui s'était établi en Islande vers 900, croyait en Jésus-Christ mais invoquait Thor lorsqu'il était en détresse en mer. Il a également demandé à Thor de lui montrer où construire sa nouvelle ferme, mais il lui a donné le nom du Christ…

Au début de l'introduction du christianisme en Scandinavie, rien n’est venu diminuer l'importance de Thor dans la vie des gens.

Le dieu a continué à être invoqué pendant la plus grande partie de l'âge viking, comme en témoignent non seulement les amulettes et les gravures, les images, les statues et les histoires qui ont continué à être racontées à son sujet.

La popularité de Thor atteignit son apogée à l'époque viking (vers 790-1100 de notre ère), époque à laquelle il fut considéré comme le plus grand rival du Christ lorsque, à partir du Xe siècle environ, le christianisme fut introduit en Scandinavie.

Lorsque le christianisme a atteint la Scandinavie et les colonies vikings pour la première fois, le peuple scandinave a toléré le culte du nouveau Dieu, tout comme il a toléré le culte de tout autre dieu. Cependant, lorsqu'il est devenu évident que les chrétiens n'avaient pas l'intention d'étendre cette même tolérance à ceux qui continuaient d'adhérer au culte des anciens Dieux, ces derniers voulaient au contraire éradiquer la religion traditionnelle de l'Europe du Nord et son mode de vie qui l'accompagnait et la remplacer avec sa religion étrangère, les Européens du Nord ont donc riposté. 

L'un des nombreux domaines de la vie dans lesquels cette lutte s'est manifestée; et l'un des plus facile à suivre par les méthodes de l'anthropologie moderne, c’était le mode vestimentaire. 

Contrastant délibérément avec les amulettes croisées que les chrétiens portaient autour du cou, ceux qui continuaient à suivre les vieilles coutumes commençaient à porter des marteaux miniatures de Thor autour du cou. Les découvertes archéologiques de ces pendentifs de marteau se concentrent et datent de la période où le christianisme et la religion nordique étaient le plus en conflit.

Le christianisme a finalement prévalu et le culte de Thor a été progressivement remplacé par la nouvelle religion au XIIe siècle de notre ère.

 

ATTRIBUTS & CARACTÈRE

Dans toutes ces histoires, les attributs de Thor sont ses trois objets magiques mentionnés précédemment, le marteau Mjolnir, la ceinture de force et ses gants de fer, le Mjolnir étant le plus caractéristique. Ces éléments embellissent la grande force de Thor, qui est sa principale caractéristique. Thor a un fort tempérament, il sait ce qu’il veut, c’est pour cela qu’il a du mal à suivre les règles des autres. 

Il n'est jamais représenté comme une divinité subtile ou prudente et préfère l'action directe à la discussion ou à la planification pour résoudre tout problème. Thor est complètement dépourvu de ruse ou de capacité de tromperie et ne peut donc pas reconnaître ces qualités chez les autres.

Il est donc souvent trompé par des sorts magiques ou des entités à forme changeante qui font apparaître les choses autrement qu'elles ne le sont.

Contrairement à l'image populaire de Thor dans les bandes dessinées et les films Marvel d'aujourd'hui, il n'était pas le frère de Loki et n'est jamais représenté rasé.

Thor est toujours représenté avec de longs cheveux roux et une grande barbe. Il est étroitement associé à l'eau dans de nombreux mythes et il est souvent représenté en train de ramer dans la mer ou entrain de traverser des rivières dangereuses, dans un mythe, on lui attribue la création des marées. Ceci fait appel à deux aspects de son rôle de Dieu protecteur, qui supprime les frontières et vous guide dans votre périple.

On dit qu'il fendait l’air avec son char, tiré par deux chèvres mâles : Tanngnjóstr et Tanngrísnir, ces chèvres pouvaient être tuées et mangées par le dieu, puis ramenées à la vie le lendemain, tant que leurs os n'étaient pas brisés. Le grondement du tonnerre était le grondement des roues du char de Thor à travers la voûte céleste.

 

LE MARTEAU DE THOR

Les géants, les forces du chaos, essayaient souvent de détruire Asgard et de tuer les Ases, et la tâche de Thor était de les en empêcher à l’aide de son marteau qui était son arme principale.

Comment le marteau de Thor a-t-il été fabriqué ?


Un jour, Loki se trouva dans une humeur particulièrement malicieuse et coupa les magnifiques cheveux dorés de Sif, (la femme de Thor.) Quand Thor apprit cela, il fut enragé, et il saisit Loki et menaça de lui briser tous les os de son corps. 

Loki implora le dieu de la foudre de le laisser descendre à Svartalfheim, la caverne des nains , et de voir si ces maîtres artisans pourraient fabriquer une nouvelle chevelure pour Sif, celle-ci encore plus belle que l'originale. 

Thor l'autorisa et Loki alla à Svartalfheim.

Les fils du nain Ivaldi ont non seulement forgé une nouvelle chevelure pour Sif, mais également deux autres merveilles: Skidbladnir («assemblé à partir de minces morceaux de bois»), le meilleur de tous les navires, qui a toujours un vent favorable et peut-être plié et mis dans sa poche, et Gungnir, la plus mortelle de toutes les lances.

Ayant accompli sa tâche, Loki fut envahi par le désir de rester dans les cavernes des nains et de se réjouir de leur insouciance. Il s'est approché des frères Brokkr et Sindri et commença à les provoquer, affirmant qu'il était certain que les frères ne pourraient jamais créer trois nouvelles créations égales à celles des fils d'Ivaldi. Brokkr et Sindri acceptérent le pari.

Pendant qu'ils travaillaient, une mouche (qui n'était autre que Loki déguisée) piquait la main de Sindri. Le nain créa un sanglier vivant aux cheveux dorés. C'était Gullinbursti («à poils d'or»), qui émettait de la lumière dans le noir et pouvait courir mieux que n'importe quel cheval.

Sindri plaça ensuite une autre pièce d'or sur le feu pendant que Brokkr ouvra le soufflet. 

La mouche mordit Brokkr au cou. Sindri sorti la nouvelle création du feu, les deux nains, venaient de façonner une magnifique bague. Cette bague appelée Draupnir, avait un pouvoir magique, chaque neuvième nuit, tombent huit nouvelles bagues en or de poids égal.

Sindri remit ensuite du fer sur le foyer et dit à Brokkr que, pour cette prochaine création, ils devaient être particulièrement méticuleux, car une erreur serait plus coûteuse qu'avec les deux projets précédents. 

Loki piqua immédiatement la paupière de Brokkr, le sang bloqua l'œil du nain, l'empêchant de voir son travail correctement. Sindri produisit un marteau d'une qualité inégalée, qui ne manquera jamais sa cible et reviendrait à son propriétaire après son lancement, mais il avait un défaut: le manche était court. Sindri déplora que ce défaut a presque ruiné la création qu’il venait de façonner. Cette création n’est autre que le célèbre Mjolnir. 

Sûr de la grande valeur de leurs trois trésors, Sindri et Brokkr se rendirent à Asgard pour réclamer le salaire qui leur était dû.

Loki se rendit dans les couloirs des dieux avant les nains et présenta les merveilles qu'il eut acquis. Il donna les nouveaux cheveux et le marteau Mjolnir à Thor. Odin reçut la bague Draupnir et la lance Gungnir et Freyr était l'heureux destinataire de Skidbladnir et de Gullinbursti.

Les dieux furent très reconnaissants des cadeaux, en particulier Thor, qui reconnaissait en son Mjolnir, une aide inestimable dans son combat contre les géants.

Les dieux ont néanmoins conclu que Loki devait toujours sa tête aux nains. 

Lorsque les nains s'approchèrent de Loki avec des couteaux, le dieu malin signala qu'il leurs avait promis sa tête, mais pas son cou. Brokkr et Sindri se contentèrent de coudre la bouche de Loki et retournèrent dans leur forge. 

 

La légende de Thor

L'un d'entre eux concerne le château du géant Utgarda-Loki et les trois tours joués à Thor. Il voyageait souvent avec son serviteur humain Thjalfi ou avec Loki mais, au cours de ce voyage, il était accompagné des deux. Ils arrivèrent dans une vaste forêt à Jötunheimr et continuèrent à travers les bois jusqu'à la nuit tombée. Les quatres cherchèrent un refuge pour la nuit et découvrirent un immense bâtiment. Ils firent secouer toute la nuit par des tremblements de terre. Le bâtiment dans lequel ils trouvèrent refuge se révèle être l'immense gant de Skrýmir, un géant dont les ronflement sont la cause de ces tremblements de terre. La nuit suivante, tous les trois dormirent sous un chêne près de Skrýmir.

Thor se réveilla au milieu de la nuit et une série d'événements se produisirent : Thor tenta avec son marteau de détruire à deux reprises le Skrýmir endormi. Mais sans résultat ; à chaque fois que Skrýmir se réveilla, ce dernier se demandait si une branche ou un gland lui était tombé sur sa tête…


Après le départ de Skrýmir, les trois hommes arrivèrent à la forteresse du géant Utgarda-Loki qui se moqua de leur taille. Utgarda-Loki leur informa qu'aucun visiteur n'est autorisé à rester dans son château, à moins de pouvoir accomplir un exploit. Loki, debout à l'arrière du groupe, est le premier à parler, affirmant qu'il peut manger plus vite que quiconque. Loki affronta un être nommé Logi, les deux devaient consommer une trancheuse pleine de viande. Loki mangea toute la viande dans la trancheuse, Logi quant à lui mangea la viande, les os et la trancheuse elle-même, Logi fut déclaré vainqueur.

Thjalfi proposa de courir une course et, trois fois, il perdit contre son adversaire Hugi.


 

Quand ce fut le tour de Thor, il choisit un concours de boisson, Utgarda-Loki lui offrit une grande corne. Thor but trois fois mais ne pu vider la corne. Utgarda-Loki se moqua de lui et le défia de soulever un gros chat gris du sol. Thor parvient à le soulever mais une seule patte était en l'air. Une fois de plus, Utgarda-Loki se moqua de Thor.

Thor demanda à combattre quelqu'un dans la salle, mais les habitants répondirent que cela serait humiliant pour lui, vu sa faiblesse. Utgarda-Loki appela sa nourrice Elli , une femme âgée. Les deux luttèrent mais plus Thor se battait, plus la bataille devenait difficile. Thor est finalement ramené à genoux. Utgarda-Loki dit à Thor que combattre n'importe qui d'autre serait inutile. À cette heure tardive, Utgarda-Loki conduit le groupe dans leur chambre et le traita avec hospitalité. 

Le lendemain matin, Thor et ses compagnons sortirent du château, Utgarda-Loki apparut, et demanda à ses serviteurs de préparer une table, et ils mangèrent et burent joyeusement. 

Au moment de partir, Utgarda-Loki leur révéla la vérité de sur ces derniers jours. Il leur avoua d'abord qu'il était en réalité le géant Skrýmir qu’il avait rencontré dans la forêt. Il révéla à Thor cas chaque fois que Thor le frappait; Thor frappait en réalité des montagnes dont les sommets étaient maintenant rasés.

Utgarda-Loki expliqua les tromperies lors des défis de Thor, le véritable fond de la corne à boire se trouvait dans la mer de sorte que, peu importe la quantité que Thor aurait pu boire, il n'aurait jamais été capable de la vider. Mais il réussit à boire tellement que le niveau de la mer a baissé et que Thor avait maintenant créé des marées. Le chat gris avait en fait été en réalité le serpent Midgard qui encercle le monde et le fait que Thor ait réussi à l'élever aussi haut qu'il l'avait fait était incroyable. Enfin, la vieille femme qu'il avait combattue était la vieillesse elle-même, que personne ne peut vaincre, et Utgarda-Loki raconte comment tout le monde a été impressionné et émerveillé quand Thor n'a mis qu’un seul genou à terre.

Thor voulut répondre à ce discours en prenant son marteau pour fracasser le crâne d'Utgarda-Loki, mais le géant disparu, tout comme son bastion. Thor et ses compagnons quittèrent la terre du géant mais Thor jura de se venger du serpent de Midgard pour avoir pu lui résister. Peu de temps après, il va pêcher avec le géant Hymir et attrape le serpent mais Hymir, craignant de se noyer car le combat de Thor avec la bête menace leur bateau, coupa la ligne. Le Serpent s'échappa et Thor, après avoir jeté Hymir par-dessus bord, s’engagea sur le rivage.

Aucun de ces récits ne montre Thor à son avantage, parce qu'il a été trompé dans le premier et trahi dans le second, juste au moment où il était sur le point de transporter le serpent dans le navire.

Il reste cependant une figure héroïque. Personne n'aurait pu faire mieux contre la magie d'Utgarda-Loki et personne ne peut prédire ce qu'un compagnon pourrait faire dans un moment de crise. Dans un autre conte populaire, le marteau de Thor a été volé par les géants et Thor doit se déguiser en déesse Freyja et prétendre être l'épouse du géant pour le récupérer. Le peuple scandinave à certes été diverti par ces récits, mais ces derniers renferment également un message réconfortant, même votre plus grand Dieu peut passer une mauvaise journée… Il a certes perdu le combat, mais gagnera la guerre.

 

Paganisme

Ce genre de réconfort que Thor a fourni a donné naissance à son culte populaire.

On sait très peu de choses sur les particularités du culte de Thor en raison de la nature de la religion nordique qui n'avait pas d'écrits ou de liturgie formelle, mais, comme on l'a noté, sa popularité est attestée par le nombre d'amulettes, de gravures et d'autres allusions à son égard.

La différence la plus importante entre le culte païen et le culte chrétien était que les cultes païens n'avaient pas l'organisation régulière de l'église chrétienne.

La religion n'était pas une institution séparée avec des temples et des prêtres spéciaux. Elle faisait partie de la vie ordinaire et était entretenue par des membres individuels de la société, c'est-à-dire par des paysans et des femmes au foyer, et les rituels étaient pratiqués dans les maisons des fermiers et des chefs.

Il y a toutefois des exceptions à cette règle générale, car les temples de Thor sont mentionnés par des auteurs ultérieurs. Le plus célèbre d'entre eux était le temple d'Uppsala en Suède dédié au culte de Freyr, Odin et Thor.

Selon le récit d'Adam de Brême (vers 1050-1085 de notre ère), dans la Gesta Hammaburgensis ecclesiae pontificum, des sacrifices étaient faits dans ce temple tous les neuf ans, au cours desquels les mâles de chaque espèce étaient tués et pendus aux arbres dans un bois sacré. Bien que le récit d'Adam ait été contesté comme n'étant pas fiable, il semble probable qu'une sorte de sacrifice rituel a eu lieu à Uppsala ainsi qu'ailleurs.

La figure du dieu avec son marteau se tenait dans de nombreux temples à la fin de la période païenne. On entend plus parler des images de Thor que de celles des autres dieux, et lorsqu'il partageait un temple avec d'autres divinités, il occupait généralement la place d'honneur. Des robes riches, et des sacrifices de viande et de pain lui auraient été faits dans ses temples en Norvège.

Ses adorateurs s'inspireraient de l'image de Thor au moment de prendre une décision difficile.

Ces temples ont tous été détruits une fois que le christianisme a triomphé des croyances païennes scandinaves. Prenons comme exemple l'histoire du tristement célèbre roi norvégien Olaf Tryggvason (r. 995-1000 de notre ère), qui a converti de force son royaume au christianisme par la violence et la torture, détruisant un temple après avoir vu une statue de Thor. Une description de la statue tirée du manuscrit islandais Flateyjarbók (vers 1394 de notre ère): Thor était assis au milieu. Il était le plus honoré. Il était énorme et tout orné d'or et d’argent, il était splendide.

Il y avait des chèvres, harnachées devant lui, très bien travaillées. Le chariot et les chèvres roulaient sur des roues. La corde autour des cornes des chèvres était d'argent torsadé et le tout était travaillé avec une très grande finesse.

Cette statue sembler bouger quand on tirait sur la corde autour des cornes et, lorsqu’elle bougeait, elle faisait un bruit de tonnerre. Skeggi, l'homme qui a emmené Olaf Tryggvason au temple pour voir Thor, l'a persuadé de tirer la corde autour des cornes des chèvres et, quand il l'a fait, les chèvres se sont déplacées. Skeggi déclara alors que le roi avait rendu service au dieu et Olaf, sans surprise, se mit en colère et demanda à ses hommes de détruire les idoles pendant qu'il frappait lui-même Thor.

Les amulettes représentant le marteau de Thor rivalisaient avec celles des croix chrétiennes alors que la religion nordique luttait pour se maintenir contre l'empiètement de la nouvelle foi qui semblait contraire à toute valeur incarnée par Thor.

Les caractéristiques mêmes qui ont fait de Thor un dieu si populaire ont été dénigrées par la nouvelle religion qui, en théorie du moins, encourageaient la résolution pacifique des conflits et la délibération avant toute action.

Même si des rois chrétiens comme Olaf Tryggvason ont converti plus de gens avec des charbons ardents et de l'acier que l'argument théologique, les idéaux du christianisme n'offraient aucune place à un dieu tel que Thor et ses adorateurs, soit ils sont morts en résistant à la conversion chrétienne soit ils ont accepté la nouvelle foi et l'ont oublié. Au XIIe siècle de notre ère, le culte de Thor était un souvenir et les églises se trouvaient là où ses temples avaient été.


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés