Triskel Breton : Explication Et signification Du Symbole Viking

octobre 24, 2019 4 lire la lecture

Triskel Breton : Explication Et signification Du Symbole Viking

Le Triskel, appelé aussi triskelion ou triskèle, est un symbole celtique de grande valeur. Orthographié triskell ou triskel en breton, la France lui a attribué le nom « triscèle », qui vient du « triscelum », et qui signifie « figure à trois côtés ou triangle ». 

Le symbole Triskel possède un motif trilatéral avec trois branches spirales entrelacées. Le symbole Triskel est l’un des plus anciens symboles irlandais. 

  

L’origine et les interprétations du symbole Triskel 

L’origine du mot Triskel vient de l’interaction entre deux mots grecs. Le « tri » qui signifie « trois », et le « Skelos » qui démontre la « jambe ». Il faut noter, cependant, que les trois jambes humaines sont visibles au cœur du drapeau sicilicien. À ce propos, le point central du drapeau représente la tête de la Médusa ou Gorgone, la protectrice de leur île.

@Psy Minds

 

Les tags triskels prennent différentes significations liées à la religion, les cultures, les légendes, les mythes ou encore les contes de fées.  

Issues des reliques les plus anciennes, les trois branches Triskel sont traduites en tant que trois cercles dérivés d’un point d’origine commun.

La plus courante des interprétations, c’est que les trois branches représentent l’eau, la terre et le feu. D’autres traductions mentionnent qu’il s’agit du ciel, de la terre et de l’eau.

À l'image du christianisme, le chiffre 3 est un chiffre sacré, tout comme le chiffre 7. Ainsi, les trois spirales représentent la Sainte Trinité : le Père, le Fils et le Saint-Esprit. D’un autre côté, elles symbolisent les trois tentatives du Démon envers le Christ pendant sa période de jeûne en plein désert. Elles représentent même les trois jours avant la résurrection de Jésus. 

Tout comme la croix qui est le symbole du christianisme, les triplets spiraux sont des symboles celtiques. D’après la croyance celte, les trois branches représentent les trois principaux dieux : Lug, Ogme et Dagda.

Selon le panthéon hindou, les dieux peuvent se présenter sous trois aspects tels que les dieux créateurs, les dieux conservateurs et les dieux destructeurs. La mythologie nordique affiche trois déesses du Destin, les trois divinités et les trois états de la matière avant la création. 

Le concept néo-paganisme affiche la Triple Déesse : la Vierge, la Mère et la Couronne. Il parle également de la Règle des trois.

Le symbole Triskel représente aussi d’autres liens de Trinité liés à la vie comme : l’enfance, la période d’adulte et le vieillissement. Il peut aussi refléter le passé, le présent et le futur. 

En théorie, le Triskel symbolise la réincarnation, il s’agit d’une ligne droite qui pourrait être analogue au mouvement ininterrompu du temps. De ce fait, le Triskel représente un ventre distinct, et le soleil tourne autour en mouvement spiral tous les trois mois. Ainsi, les trois spirales reflètent neuf mois au total.

 

La découverte du symbole Triskel

Le symbole de Triskel est issu d’une grande découverte archéologique qui remonte à 3 200 ans avant Jésus Christ. Il est apparu dans le comté de Meath (au nord de Dublin), plus précisément, sur le tumulus de Newgrange. Ce dernier est maintenant devenu l’un des plus célèbres sites archéologiques de l’histoire.

@sandrinette76.skyrock

 

Newgrange est un ancien tombeau irlandais ayant une forme circulaire surmontée d’herbes. Ce tumulus possède 85 mètres de diamètre, avec un large mur de soutènement fabriqué à partir de quartz blanc. Vu de loin, son apparence ressemble à une forteresse grâce à son extérieur en blanc contrastant. Son intérieur est doté d’un grand passage et de petites chambres funéraires. Des débris humains et des offrandes funéraires s’y trouvent encore.  

Même si les peuples d’Irlande n’étaient pas des Celtes pendant l’âge de pierre, le symbole du triskel influence la culture celte depuis des milliers d’années, notamment dans les 500 ans avant Jésus Christ. Il s’est introduit également dans les anciennes cultures européennes et asiatiques.

 

Les adaptations du Triskel dans le monde

Les premiers exemplaires du symbole de Triskel sont apparues dans les pièces de monnaies grecques qui portent la marque des spirales. Puis, le Triskel se trouve aussi dans la poterie grecque, illustrant des guerriers maniant des boucliers à triskel en relief. 

Au fil du temps, divers objets ornés de Triskel sont apparus en Europe continentale. Il y a par exemple, les déco de fleur à Triskel. La lignée des Celtes qui se trouve en Espagne et au Portugal a dessiné son Triskel sous forme de croissant émergeant du centre. Mis à part cela, le dessin du Triskel apparaît souvent sur les fenêtres d’église, notamment durant l’époque médiévale.

@naissanceetconnaissance.wordpress

 

À l'Est, ce nœud celtique tient une grande place dans les religions orientales telles que le bouddhisme, le shintoïsme et le taoïsme. Il est également devenu la base du Hidari Gomon du Japon et du Taegeuk de la Corée. 

Les représentations liées au paganisme s’affichent toujours avec un motif unicursal, créant trois grands verticilles à effet hypnotique. 

Connaissant la signification du Triskel, certains adeptes de l’univers celte l’utilisent en tatouage, en couture ou en bijoux à motif Triskel comme les bagues, les bracelets en cuir... Ils le manient de la même manière qu’un compas vegvisir.

@jorgearistatattoo

 

En ce moment, le logo du Département des transports des États-Unis et de l’Irish Air Corps démontre le symbole Triskel. D’autres variétés de représentations du Triskel sont aussi apparues sur les armoiries de Füssen et sur les drapeaux de l’île de Man. Nombreux emblèmes Bzh ou bretons illustrent le symbole Triskel. En tout cas, la Bretagne est l’un des pays qui utilisent souvent ce symbole.  

Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.