Rollo

décembre 09, 2019 12 min de lecture

Rollo

Rollo (vers 860 à 930) était un cheftain viking qui devint le fondateur et le premier dirigeant de la région normande. Il s'est converti au christianisme dans le cadre d'un accord avec le roi franc Charles le Simple (893-923 CE) en 911 CE (changeant son nom en Robert) et son histoire a ensuite été embellie par des écrivains chrétiens qui l'ont présenté comme un modèle : un chef viking sauvage qui est devenu un modèle de vertu chrétienne et a établi ledroit dans le pays. Ce faisant, cependant, ils ont largement ignoré tout ce que l'on savait de la vie de Rollo avant son implication avec Charles.

 

Rollo, un viking pas comme les autres

Il est l'arrière-arrière-arrière-arrière-arrière-grand-père de Guillaume le Conquérant (premier roi normand d'Angleterre, 1066-1087 de notre ère) et ancêtre, ou supposé ancêtre, d'un certain nombre de monarques européens dont la lignée remonte à ses descendants directs. Depuis 2013 CE, Rollo fait partie de la série télévisée Vikings dans laquelle il est interprété par l'acteur britannique Clive Standen. Contrairement à sa description dans la série, il n'y a aucune preuve pour suggérer que Rollo était le frère de Ragnar Lothbrok, mais il ya des suggestions que Rollo a participé, ou même dirigé, le siège deParis en 885-886 CE comme représenté dans le spectacle. 

Quoi qu'il fût avant de régner sur la Normandie, Rollo a tenu parole à Charles et non seulement il a protégé la région des raids des Vikings, mais il a rétabli l'ordre sur les terres qu'il avait auparavant contribué à détruire. Il aurait gouverné avec un code de droit viking basé sur le concept d'honneur personnel et de responsabilité individuelle et réformé les lois faibles et inefficaces que les magistrats s'efforçaient d'appliquer avant son règne. Il mourut vers 930 de notre ère, probablement de causes naturelles car aucune mention de son décès n'apparaît dans les archives de l'époque indiquant le contraire.

 

Rollo, ses origines

Beaucoup de détails de la vie de Rollo de Normandie sont semi-légendaires, comme le note l'érudit Robert Ferguson :

« Ses biographes, chroniqueurs et poètes tels que Rollo, Rollon, Robert, Rodulf, Ruinus, Rosso, Rotlo et Hrolf, Granger Rolf ou Rolf le Marcheur, fondateur vers 911 de ce qui est devenu le duché de Normandie, en font partie, comme Ragnar Hairy-Breeches et Ivar le désossé, dont la notoriété auprès de leurs contemporains s'est accrue au fil des ans, faute d'informations biographiques suffisantes pour les transformer de mortels ordinaires en hybrides denses d'hommes, de mythes et de légendes. »

rollo et ragnar

Ferguson a raison de dire que personne ne sait d'où venait Rollo, sa lignée ou ce qu'il faisait précisément avant son implication avec Charles le Simple. Même après la fondation de la Normandie (de"Northmen" pour désigner la terre des Vikings), son histoire est loin d'être certaine dans la mesure où elle fut ornementée par l'historien normand Dudo de Saint-Quentin (Xe siècle de notre ère) vers 986 dans son Histoire des Normands.

Dudo prétend qu'il était un aristocrate danois qui a fait une descente dans le royaume de Francie occidentale avec ses compatriotes danois avant son contrat avec Charles et sa conversion au christianisme. Dudo affirme également qu'il était un ami et camarade d'un roi Alstem d'East Anglia que les érudits ont identifié comme l'ancien leader viking Guthrum (mort vers 890 après JC) qui a été vaincu à la bataille d'Eddington par Alfred le Grand en 878, a dû se convertir au Christianisme, et est devenu roi en 880 de l'Angleterre. L'étroite relation de Rollo avec Guthrum plaide en faveur de ses origines danoises puisqu'on sait que Guthrum était danois et, comme le souligne Ferguson, leur rencontre, telle que décrite dans le récit de Dudo, "a le son unique d'un ex-pat qui salue affectueusement un autre" (178).

On a également prétendu que Rollo était originaire de Norvège, encore une fois de lignée aristocratique, mais cette affirmation apparaît plus tard au XIe siècle de notre ère et fut popularisée au XIIe siècle dans les œuvres de Guillaume de Malmesbury (c.1095-c.1143). Le petit-fils de Rollo, Robert II Archevêque de Rouen (r. 989-1037 CE) était connu sous le nom de Robert le Danois et il est également clair que la majorité des Raiders Vikings venaient du Danemark, donc une origine danoise est non seulement probable mais raisonnable. Il n'y a cependant pas de consensus clair sur ce point, et les récents efforts visant à prouver l'origine de Rollo ont échoué.

En 2016, les archéologues norvégiens ont obtenu l'autorisation d'ouvrir latombe du petit-fils de Rollo, Richard Ier (r.942-996) et de son arrière-petit-fils Richard II (r.996-1026), mais ont découvert que les corps dans le sarcophage ne appartenaient à aucun de ces hommes et étaient, en fait, beaucoup plus anciens que l'époque des attaques viking. Très probablement, selon les archéologues qui ont ouvert la tombe, les deux corps ont été placés dans le sarcophage d'une autretombe et ceux de Richard I et II ont été déplacés à un endroit inconnu dans le passé pour les protéger des pilleurs de tombes. Quoi qu'il en soit, cela ne nous éclaire pas sur les origines de Rollo.

Le récit de Dudo sur la vie de Rollo, et donc sur ses origines danoises, a été remis en question à plusieurs reprises par des chercheurs qui soulignent l'évidente christianisation de l'homme et de ses actions. Malgré cela, l'œuvre de Dudo est la première à enregistrer quoi que ce soit sur Rollo (elle a été commandée par Richard I) et il a eu accès aux descendants immédiats de Rollo ainsi qu'aux documents qui ont ensuite été perdus.

 

Chaque écrivain ultérieur sur Rollo, y compris Guillaume de Malmesbury, s'est inspiré de l'œuvre de Dudo pour son propre compte et donc, malgré des revendications ultérieures d'origine norvégienne, il est très probable que Rollo était originaire du Danemark, comme le prétend Dudo, même si de nombreux chercheurs préfèrent l'affirmation norvégienne du chroniqueur/historien islandais Snorri Sturlson (1179-1241) car ils trouvent confirmation pour ses revendications dans le précédent ouvrage de Richer of Rheims (10e siècle). Comme pour beaucoup de grandes figures vikings, la légende de Rollo de Normandie finit par éclipser puis obscurcir la vie réelle de l'homme.

rollo tombe

Rollo, Chef Viking

Il est certain, cependant, qu'il était un chef viking qui a mené des raids dans le Royaume de Francia occidentale. Le chroniqueur Flodoard (893-966) décrit un raid viking vers 876 CE qui a dévasté la région autour de Rouen et cela correspond à ce que Dudo dit de l'activité de Rollo dans la région en même temps. Les raids vikings en Francia commencèrent en 820 de notre ère et se poursuivirent régulièrement, les navires faisant des incursions faciles sur la Seine, jusqu'à ce que la paix soit conclue avec Rollo vers 911 de notre ère.

Le premier raid en 820 de notre ère a été infructueux parce que les Vikings n'avaient aucune idée de qui ou de quoi ils allaient rencontrer une fois débarqués. Ils ont donc été facilement vaincus par la garde côtière et, subissant des pertes, ont battu en retraite. À leur retour en 841 de notre ère, sous le commandement d'Asgeir, ils étaient beaucoup mieux préparés. Ils ont saccagé et brûlé Rouen et emporté d'énormes quantités de butin. Ce raid fut suivi par le siège de Paris par le chef nordique Reginherus en 845 après J.-C. qui ne se termina que lorsque Charles le Chauve (843-877) paya les Vikings pour partir.

 

Vers 858 de notre ère, les raids sur Francia furent si lucratifs pour les Vikings que les célèbres chefs Bjorn cote de fer (prétendument le fils de Ragnar Lothbrok et de sa reine Aslaug) et Hastein (aussi connu sous le nom de Hasting) attaquèrent la région juste avant ou après leur célèbre expédition de raid sur laMéditerranée. En 876 de notre ère, 100 navires ont remonté la Seine pour détruire la région et ce raid a probablement été mené ou codirigé par Rollo ou, sinon, il semble au moins avoir joué un rôle important dans cet événement. Il semble également assez certain qu'il a joué un rôle important dans le siège ultérieur de Paris en 885-886 de notre ère.

 

À ce moment-là, il était évident pour Charles le Simple qu'il était futile d'essayer de repousser les raiders vikings. Les seules fois où la Francie de l'Ouest a connu une issue positive dans ces raids ont été lorsque le roi a payé les Vikings pour qu'ils laissent lesvilles tranquilles. Comme le note Ferguson, "la politique d'apaisement parfois bien intentionnée avait été pratiquée par les dirigeants francs pendant près d'un siècle avant l'accord[entre Charles et Rollo] et les bénéficiaires étaient danois".

Leur accord n'était donc rien de nouveau, mais simplement la poursuite d'une politique de défense qui semblait fonctionner au mieux. La différence entre le contrat du 911 CE et les gains antérieurs était le caractère de Rollo. Contrairement aux anciens chefs vikings qui, après avoir pris leur butin, sont revenus ou ont encouragé d'autres à faire un raid, Rollo a pris l'accord proposé au sérieux et s'est engagé envers le roi et le peuple qu'il avait juré de protéger.    

rollo vikings

Rollo & Charles le Simple

Selon Dudo, les Francs sous Charles le Simple ont finalement compris qu'il n'y avait pas moyen d'arrêter les raids vikings et qu'ils allaient devoir soit continuer à payer le prix demandé par un chef viking, soit trouver un nouvel angle sur l'ancienne politique. Les conseillers du roi lui demandèrent pourquoi il n'était pas prêt à faire plus pour sauver son royaume qu'il ne l'avait fait et, furieux, il leur dit essentiellement que s'ils avaient de meilleures idées, il serait heureux de les recevoir. Dudo écrit que les conseillers ont répondu :

« Si vous nous faites confiance, nous vous donnerons des conseils appropriés et sains pour vous et pour le royaume, afin que le peuple, trop affligé par le besoin, puisse se reposer. Que la terre de la rivière Andelle à la mer soit donnée aux peuples païens ; et en outre, unis ta fille à Rollo par les noces. C'est ainsi que tu pourras grandir puissamment en puissance contre les peuples qui te résistent ; car Rollo est né du sang fier des rois et des chefs ; il est très beau de corps, un combattant prêt, clairvoyant dans ses conseils, apparemment d'apparence convenable, qui nous est agréable, un ami fidèle à ceux auxquels il donne sa parole, un ennemi redoutable à ceux auxquels il fait face, un vassal constant et agréable en toutes choses, avec un esprit intelligent, comme nous le devons. (Histoire de Dudo 2:25) "

Après avoir considéré leur conseil, Charles envoya l'archevêque de Rouen à Rollo pour présenter l'offre. Rollo consulta ses chefs danois qui soulignèrent que la terre, bien qu'actuellement désolée, avait un certain nombre de caractéristiques rédemptrices et qu'il devait accepter la proposition.

Rollo le fit et une date fut fixée pour son baptême et son mariage avec la fille de Charles, Gisla (également appelée Gisela, vers 911). Quand le jour est arrivé, Rollo a refusé de faire le baptême, soulignant que la terre que le roi lui offrait était en ruine et qu'il lui faudrait quelques années pour recouvrer la santé. Les conseillers du roi lui conseillèrent de donner à Rollo tout ce qu'il voulait pour non seulement protéger le royaume mais aussi gagner des âmes pour Christ qui serait impressionné par un leader viking embrassant le christianisme.

 

Charles offrit Rollo Flandre mais Rollo refusa parce que la terre était trop marécageuse et le roi lui offrit alors la Bretagne, qui borde les terres offertes dans le contrat, et Rollo accepta tout cela. Afin de finaliser l'accord, et de montrer le respect approprié au roi, Rollo a ensuite été demandé d'embrasser le pied du roi, mais, comme le raconte Dudo :

« Rollo ne voulait pas embrasser le pied du roi et les évêques ont dit : "Celui qui accepte un tel cadeau devrait aller jusqu'à embrasser le pied du roi. "Mais Rollo répondit : "C'est pourquoi, poussé par les prières des Francs, il ordonna à l'un de ses guerriers d'embrasser le pied du roi. L'homme saisit aussitôt le pied du roi, le souleva jusqu'à sa bouche et lui planta un baiser dessus pendant qu'il restait debout, et il posa le roi à plat sur son dos. Il y eut donc un grand rire [parmi les Vikings] et un grand tollé parmi les [Francs].»

Le roi et ses nobles n'ont pas été dérangés par le bouleversement, cependant, et Rollo a été baptisé, marié à Gisla, et a pris possession de ses terres conformément au Traité de Saint Clair sur Epte en 911 CE. Il s'est immédiatement engagé dans une politique de réforme et de rénovation, comme le décrit Dudo :

« Il imposa au peuple des privilèges et des lois éternels, autorisés et décrétés par la volonté des chefs, et il les obligea à demeurer ensemble dans la paix. Il a élevé des églises qui avaient été démolies jusqu'au sol, il a reconstruit des temples qui avaient été détruits par les visites des païens, et il a construit de nouvelles églises et étendu les murs et les défenses des villes.»

Rollo améliora les terres qui lui avaient été données à tous égards, mais il honora tout aussi significativement le traité qu'il avait conclu avec Charles : il n'y a plus aucune trace de raids vikings en Francia après le 11 septembre de notre ère.

rollo viking

Rollo de Normandie

Bien que Rollo soit souvent cité comme le premier duc de Normandie, il n'a jamais porté ce titre (Richard II, son arrière-petit-fils, fut le premier duc). Il est parfois appelé Comte Rollo par les historiens ultérieurs, mais les documents contemporains l'appellent simplement "Rollo". Une concession foncière de 918 de notre ère, par exemple, mentionne "les terres que nous avons concédées aux Normands de la Seine, notamment à Rollo et ses compagnons, pour la défense du royaume" (Ferguson, 183). Quel que soit le titre qu'il revendique pour lui-même est inconnu, mais les premiers historiens comme Dudo et Flodoard l'appellent "Chieftain".

Au dire de tous, il gouverna son royaume en tant que chef viking, réformant les lois passives qui semblaient simplement suggérer un comportement acceptable et appliquant un code de loi qui mettait l'accent sur l'honneur et la responsabilité personnels. Le vol qualifié, les voies de fait et le meurtre étaient passibles de la peine de mort, mais la fraude l'était aussi, comme une anecdote l'indique clairement :

"Rollo avait introduit un décret ordonnant que les outils agricoles soient laissés à l'extérieur dans le champ et ne soient pas apportés à la maison à la fin de la journée. Pour donner l'impression qu'ils l'ont fait et qu'ils ont été cambriolés, il semble que la femme d'un agriculteur ait caché les outils de labourage de son mari. Rollo a remboursé l'homme pour sa perte et a ordonné que les suspects potentiels soient jugés à l'issue d'une épreuve. Quand tous ont survécu aux épreuves, il a fait battre sa femme jusqu'à ce qu'elle avoue. Et lorsque le mari a admis qu'il savait depuis le début que c'était elle, Rollo a été déclaré coupable de deux chefs d'accusation : "Celui qui dit que tu es la tête de la femme et que tu aurais dû la châtier. L'autre, que vous étiez complice du vol et que vous ne vouliez pas le révéler. "Il les fit pendre tous les deux et les fit achever par une mort cruelle, une action qui, selon Dudo, terrifia tellement les habitants locaux que le territoire devint et demeura libre de toute petite criminalité pendant un siècle après. (Ferguson, 186-187) "

Dans un autre cas, il a puni des hommes coupables d'avoir déshonoré sa réputation et celle de sa femme en les faisant exécuter sur la place publique de sa capitale à Rouen. Cela décourageait les autres de porter de faux témoignages contre leurs voisins par des ragots et des calomnies.

Ces mesures semblent avoir semblé sévères à certains évêques de la région qui ont fait appel au Pape pour obtenir des conseils. On leur a dit de considérer la conversion de Rollo, et la conversion des païens en général, "non pas comme un événement, mais comme un processus qui prendrait inévitablement du temps à se réaliser" (Ferguson, 188). Quels que soient les problèmes que les évêques avaient avec le règne de Rollo, ils ne pouvaient pas contester son succès dans le maintien de l'ordre public ou la prospérité qu'il apportait à la terre.

Ces mesures semblent avoir semblé sévères à certains évêques de la région qui ont fait appel au Pape pour obtenir des conseils. On leur a dit de considérer la conversion de Rollo, et la conversion des païens en général, "non pas comme un événement, mais comme un processus qui prendrait inévitablement du temps à se réaliser" (Ferguson, 188). Quels que soient les problèmes que les évêques avaient avec le règne de Rollo, ils ne pouvaient pas contester son succès dans le maintien de l'ordre public ou la prospérité qu'il apportait à la terre.

rollo vikings

Représentation de Rollo dans Vikings

Dans la série télévisée Vikings, Rollo est le frère de Ragnar Lothbrok qui, après le siège de Paris, est parti en Francia occidentale pour tenir une place sur la Seine afin de permettre de futurs raids. Ayant appris par le voyant du village qu'il régnerait un jour sur un royaume, Rollo est facilement persuadé par les Francs de trahir la confiance de son frère et d'accepter leur offre de terre et de mariage à la princesse Gisla. Comme nous l'avons mentionné, on ne sait rien de la jeunesse, de l'éducation, de la parenté ou même du lieu d'origine de Rollo, et il n'y a aucune preuve qu'il était lié à Ragnar Lothbrok. La Gisla historique était une très jeune fille au moment de ses fiançailles avec Rollo et ainsi son personnage dans la série est fictionalisé.

Les seuls événements décrits dans la série télévisée qui se rapportent au Rollo historique sont ceux qui ont trait à la fondation de la Normandie et à la défense de la région, y compris, apparemment, sa maîtrise de la langue. Rollo aurait également été assez grand et aux épaules larges (comme il est représenté dans le spectacle) et aurait reçu l'épithète "le marcheur" parce qu'il préférait marcher à cheval (ou bien était trop lourd à porter pour un cheval).

Rollo a pris sa retraite vers 927 de notre ère et son fils William Longsword (927-942) lui a succédé, décédé peu après vers 930. Le fils illégitime de William Longsword, Richard Ier (également connu sous le nom de Richard l'intrépide) est monté sur le trône vers l'âge de dix ans, après la mort de son père. Richard I a honoré les politiques de son père et de son grand-père et cette politique sera poursuivie par Richard II.

Les règnes de ses successeurs, Richard III (1026-1027 de notre ère) et Robert Ier (1027-1035 de notre ère) furent marqués par l'instabilité et laguerre civile qui prit fin avec le règne de Guillaume Ier (Guillaume le Conquérant), duc de Normandie 1035-1087 ainsi que roi d'Angleterre entre 1066-1087. Laconquête de l'Angleterre par William changea radicalement non seulement la société britannique, mais aussi la culture européenne dans son ensemble et ses politiques font écho à celles mises en place plus tôt par Rollo de Normandie. 

 

Joshua J. Mark


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.


Voir l'article entier

vegvisir
Vegvisir

septembre 14, 2020 7 min de lecture

Voir l'article entier
Corbeau Odin
Hugin et Munin

août 18, 2020 2 min de lecture

Voir l'article entier
Niflheim
Niflheim

août 17, 2020 2 min de lecture

Voir l'article entier

Rejoins le clan