Vegvisir : Que représente t-il dans la culture nordique ?

septembre 14, 2020 4 min de lecture

Vegvisir : Que représente t-il dans la culture nordique ?

Le Vegvisir est l’un des symboles vikings les plus anciens et présente à la fois la protection et l’orientation. À la conquête du monde celtique, les vikings l’utilisent pour se diriger dans la bonne direction. Ils le portent toujours pendant leurs quêtes pour ne pas se tromper de chemin. 

Il prend différents noms. Agissant comme un guide, les Islandais l’ont appelé compas de vegvisir, boussole runique ou boussole viking.    

 

Les origines et significations du symbole Vegvisir

Le Vegvisir est dérivé de la mythologie nordique et son nom vient de l'ancienne Islande. Vegvisir vient de deux mots : Veg et Visir. « Veg » est le radical de Vegur, dont le sens est le chemin ou la route et « visir » signifie « guide ». Il symbolise une force mystique qui montre le vecteur de la direction et la livraison du succès portée à la main.

Le symbole Vegvisir apparaît dans diverses sources islandaises, à savoir le manuscrit de Huld, le grimoire de Galdrabok et d’autres livres mythiques. Le Vegvisir est considéré comme une pièce d’éclaireur ou « Wayfinder ». L’œuvre de Galdrabok illustre qu’à défaut d’un Vegvisir, il suffit de faire son schéma sur le front pour en bénéficier de sa force. Il faut juste le dessiner avec du sang. 

 

La magie runique liée au Vegvisir

Les symboles runiques englobent les puissances divines et le « Futhark » ou l’art de la magie. Elles prennent différentes significations assez complexes. D’après la mythologie, seuls les chamanes et les chefs de tribus peuvent manier le compas de Vegvisir. On l’utilise souvent en tatouage sans savoir sa signification. Or, un tatouage évoque l’ère scandinave.

Les runes relient les hommes et les dieux anciens. Leurs utilisations permettent de défendre la cause d’un empire ou d’un royaume, prédire le futur, supprimer la crainte, guider le voyage ou la navigation, mener une bataille... Quelle que soit la taille des obstacles, la magie des runes permet de trouver une issue pour le résoudre.

@Nordic Brotherhoo

 

Nombreux symboles runiques s’affichent sur le Vegvisir comme la rune Gebo « X », qui désigne le don et l’hospitalité. La rune Ehwaz « M » signifiant la loyauté, la relation, le voyage…Les runes d’Algiz et Maar annoncent la connexion divine, le guide, la protection…La rune de Thurisaz symbolise la force et représente Thor et son marteau, qui protégeaient le royaume d’Odin contre les malédictions.

 

Le Vegvisir avec les sortilèges et la magie islandaise

Les forces mystiques sont toujours reliées à la sorcellerie, la tradition, la divinité des dieux anciens, les runes et la magie, quelle que soit sa couleur. Pour les vikings, le compas de Vegvisir a une grande valeur. Ils l’utilisent de la même façon avec une amulette ou d’autres objets magiques.  

Les sortilèges proviennent de la magie noire. Ils sont apparus pendant le Moyen-âge, dans les époques des anciennes sagas nordiques. Ces derniers reflètent l’image du patrimoine islandais. Depuis, les sorts prennent une grande place dans les tribus islandais. Ils étaient devenus aussi importants que la nourriture.

@spirituel.sifa

 

Dans l’ère des vikings, la puissance d’un empire dépend des sorts et de l’art de la magie. À cette époque, ces deux éléments sont devenus la seconde nature des vikings. Dans la série, Ragnar s’en servait pour des fins personnels. Le désir de contrôler le pouvoir de la nature et le destin envahissait son cœur.

  

Les symboles Vegvisir selon les grimoires et les médias mythiques

Le nom Huld vient du mot hulda qui désigne “secret”. Le manuscrit sur papier de Huld interprète de nombreux symboles du Vegvisir. C’est un grimoire contenant toutes les recherches de Geir Vigfusson à propos du Vegvisir. L’auteur évoque un dessin du compas de Vegvisir à côté du nom du chercheur. Il essaie d’illustrer des tags de guidage. Ces tags mentionnent l’importance du Vegvisir dans les voyages jonchés d’obstacles. Cet ouvrage affirme que le Vegvisir est utilisé en tant que boussole ou instrument de voyage. Cet outil magique émet l’image d’un mur ou d’une barrière protectrice.

Le Galdrabók est un livre typiquement irlandais. Ce livre a vu le jour en 1600 et se compose de 47 citations écrites en runique et en latin. Ce manuscrit sur papier parle évidemment du Vegvisir. 

Ce grimoire se focalise sur la protection. Il mentionne le symbole runique « Aegishjalmur », qui vient de l’ancien mot nordique, désignant la « casque d’AEgir ». Le Galdrabók évoque aussi les avantages liés au Vegvisir comme l’aide à la chasse, à la recherche des malfaiteurs, à l’insomnie, à la réduction de crainte… Ce grimoire évoque aussi les symboles liés à l’invocation des entités, aux forces maléfiques, aux dieux païens nordiques, à l’usage des produits magiques …

 @asatrubr

 

La version suédoise du Galdrabók fut publiée par Natant lindqvist en 1929. Puis, Stephen Flowers l’a écrite en version anglaise en 1989. Il est connu comme l’un des plus grands savants en matière de mythologie. Son œuvre s’intitulait Futhark « la magie des runes ». 

Une autre version de Galdrabók liée au Vegvisir a été trouvée en 1670. À cette époque, cet ouvrage est appelé « Manuscript Lbs 1438° ». Récemment, ce livre a été révisé et publié en 2004, prenant le nom de Galdrakver ou « petit livre magique ». Comme son nom l’indique, le livre interprète la magie blanche qui est rattachée au Vegvisir.

La version originale de ce bouquin est apparue à la bibliothèque universitaire de Reykjavik en Islande. Elle contient le même contenu que celui de Galdrabók et mentionne des tags liés aux sorts de la magie blanche. 


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.

Rejoins le clan