Dieu Tyr : Histoire Et Légendes Dans La Mythologie Nordique

novembre 11, 2019 4 min de lecture

Dieu Tyr : Histoire Et Légendes Dans La Mythologie Nordique

Dans les légendes scandinaves, Tyr est considéré comme un puissant guerrier, un dieu primitif. De nombreux mythes parlent de lui, puisqu’il symbolise la justice et la guerre. Son héroïsme au combat et sa bravoure inspirent tant de Warriors.

 

À propos de Tyr 

Tyr est l’un des fils d’Odin, connu sous le nom de père de tous, chef du clan Aesir et roi d’Asgard. Pendant que son père régnait,Tyr quittait toujours le royaume d’Asgard pour voyager dans d’autres mondes. L’histoire affirmait que pendant sa jeunesse, il était à la recherche de la sagesse ultime. Durant son aventure, il devenait un guerrier courageux. Par contre, ses caractéristiques féminines le diffèrent des dieux ases.

Sa mère s’appelle Frigg. C’est une déesse du ciel, de l’amour et du mariage. Connue comme la voyante de la famille, elle sait ce qui va se passer. Pourtant, elle ne peut rien y faire pour le changer.

Tyr fait partie des divinités importantes dans la mythologie nordique, notamment chez les germains. Dans certaines régions, il est le dieu principal, d’où le nom « Tiuz » pour le Nord, « Zîu » pour le Sud et « Tiw »  pour l’ouest. 

@rpg settings

 

À l’époque glorieuse des Romains, ils identifiaient Tyr à leur dieu de guerre, Mars. Cette même éthique jaillit encore dans l’anglais moderne : le nom « Tuesday »(Tiwesdaeg), dérivé du vieil anglais « Day of Twin ». Au sens littéral, ce mot vient du latin « Dies Martis » qui se traduit par « Day of Mars ». 

 

Tyr, le dieu de la guerre

D’après les médias mythiques, Tyr est un dieu de la guerre, tout comme Odin et Thor. Il a été cité dans des sources de l’ère Viking. Une preuve concrète de ce fait est illustrée dans le « Sigridrifumal », l’un des poèmes d’Edda. Dans son œuvre, l’auteur parle de la valkyrie Sigrdrifa en train d’enseigner les guerriers Sigurd sur quoi : « il faut invoquer Tyr afin d’obtenir la victoire ». Il s’occupe de la livraison du succès pendant le combat et cela de manière gratuite.

Un autre poème d’Eddic intitulé « Lokasenna » reflète l’image de Loki insultant le dieu Tyr. Il abordait le fait que Tyr n’est qu’un dieu de la querelle et non de la réconciliation. Une traduction erronée du dieu de la guerre.

Il est aussi important de préciser que Surzhenko et Yann, les créateurs de roman et de bande dessinée Thorgal annoncent dans Louve - tome 2 : « La main coupée du dieu Tyr ». De plus, Régis Boyer, un célèbre professeur de littératures et de civilisation scandinaves évoque plusieurs fois dans son récit le rôle de Tyr pendant la guerre des empires.  

 

Tyr, le dieu de la justice

Au-delà de son statut de dieu de la guerre, Tyr est un dieu de la justice. En principe, son rôle est de défendre le droit et l’égalité des hommes. 

L’histoire de Tyr connue comme un juriste divin est bien prouvée par le livre mythique intitulé « The Binding of Fenir ». Dans ce récit, le terrible loup n’était qu’un petit chiot, mais il a grandi si vite. Craignant leur vie, les dieux l’ont attaché dans des fers pour éviter une éventuelle situation périlleuse. Le Fenrir posa ses yeux sur la chaîne avec un regard méfiant et déclara qu’il ne laisserait pas les dieux l’entourer par des chaînes. Il proposa ensuite un accord disant que si l’un des dieux mettait un bras dans sa bouche, il accepterait d’être enchaîné. À force de courage, Tyr était le seul dieu prêt à sacrifier son bras, en gage de bonne foi. Enchaîné et ne pouvant plus se libérer, le Fenrir arrachait le bras de Tyr. Il s’agit du prix à payer. Grâce à cet acte de bravoure, il devient le premier à obtenir le statut de dieu de la loi. 

@DeviantArt

 

Pour les anciens Germains, la guerre et la justice ne peuvent jamais se séparer. La guerre n’est pas un simple combat sanglant. Il y a toujours des règles et une cause à défendre. Les règlements de la guerre reflètent la « loi » et la « justice ». C’est pour cela que le jour et le lieu de la bataille sont préétablis à l’avance.      

Selon les mythes germaniques, les dieux de la guerre nordique se distinguent par un aspect particulier lié à la guerre. Entre autres, Thor se démarque par sa force physique brutale, tandis que Odin est doté de pouvoirs magiques. C’est Tyr qui prend les décisions juridiques et les principes de la guerre. 

 

Tyr et le dieu proto-Indo-européen : « Dyeus »

D’après une ancienne théorie, le peuple germanique est issu de l’arbre généalogique indo-européen. Avant, ils vénéraient le dieu « Dyeus », qui allait plus tard être modifié par Tyr. 

Le terme Dyeus est dérivé de la racine « dyeu -», qui signifie « ciel du jour ». Dyeus est l’une des principales divinités du panthéon proto-indo-européen. Son nom est quasiment similaire au concept « Dieu ». D’autres dieux sont dérivés de son nom, à savoir le dieu grec « Zeus » et le dieu romain « Jupiter » ou « Dyeus Pather », désignant « le père du ciel ». Mis à part cela, les mots anglais modernes « day » et « divinité » proviennent de cette racine de mot « dyeu-».

Tout comme le dieu Tyr, le rôle de Dyeus est de défendre la justice.

Cependant, même s’il n’y a pas de sources qui relient vraiment Tyr au ciel diurne, il existe un indice qui se réfère à son nom. Côté forme, la rune utilisée pour débloquer son pouvoir est la lettre « T ». Plusieurs bijoux comme le collier et le pendentif portent cet insigne « T ». À vous de voir s’il s’agit d’une coïncidence ou non. 

Les formes et les noms des runes symbolisent les forces cosmiques. Ainsi, le nom T-rune vient de « Tiwaz », l’ancien nom de Tyr. La rune de Tyr se présente par une flèche qui fait référence à son rôle de dieu de guerre. À ce propos, la direction de la flèche qui pointe vers le ciel annonce une autre image. Il est probable que Tyr est aussi un dieu du ciel, tout comme Dyeus.


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.


Voir l'article entier

hel
Hel

octobre 12, 2020 2 min de lecture

Voir l'article entier
Corbeau Odin
Hugin et Munin

août 18, 2020 2 min de lecture

Voir l'article entier
fafnir
Fafnir

juillet 17, 2020 4 min de lecture

Voir l'article entier