Dieu Vidar : Histoire Et Légendes Du Dieu De La Guerre

novembre 11, 2019 3 lire la lecture

Dieu Vidar : Histoire Et Légendes Du Dieu De La Guerre

Plusieurs récits et littératures mythologiques illustrent l’histoire de Vidar. Malheureusement, son portrait complet n’était pas évoqué dans ces ouvrages. Il n’y a pas de fait concret à part son caractère et son inculpation dans le Ragnarok. 

À propos de Vidar

Vidar se prononce « Vih-dar ». Ce nom vient du vieux norroisVíðarr, désignant le « grand dirigeant » ou « grand chef ». D’après les légendes mythiques, Vidar est un dieu de la guerre et du silence. C’est la plus jeune génération des dieux qui a vécu le Ragnarok, la destruction du cosmos. 

Vidar était le fils d’Odin, le frère de Thor, Loki, Heimdall et Baldur. Il est considéré comme le dieu le plus fort après Thor. Dans le nouveau monde, après Ragnarok, il est devenu le dieu le plus fort après le fils de Thor nommé Magni, son neveu.

Les récits et les livres mythiques nordiques disaient que Vidar est l’un des dieux ases comme le dieu Vali. Cependant, il joue un rôle important dans le Ragnarok. Sa sagesse et sa soif de vengeance lui ont permis de prendre le dessus sur le Fenrir. D’ailleurs, cet évènement est même illustré dansla strophe 17 du poème mythologique intitulé « Grimnismal ».

 

Découvrez nos bijoux viking :

 

@Erik Oreol

Beaucoup de références de littérature parlent de ce dieu ase telles que l’œuvre du légendaire Edda de Snorri ou Snorri Sturluson, dans le Gylfaggining, le Skaldskaparmal. Le célèbre écrivain de l’Edda Poétique démarque Vidar, dans ses poèmes mythologiques « Voluspa », « Lokasenna »… Vidar est aussi mentionné plusieurs fois dans l’œuvre du grand historien Georges Dumézil. 

Deux endroits situés en Norvège portent son nom : le Virsu ou Viðarshof, qui signifie « Temple de Vidarr », et le Viskjøl ou Viðarsskjalf, qui désigne le « Crag ou Pinnacle de Vidar ». À ce propos, il est probable que Vidar figurait dans la pratique religieuse païenne scandinave. 

 

Vidar : le tueur de Fenrir

Pendant le Ragnarok, les dieux alliés avec Odin essayaient de préserver l’ordre cosmique. La majorité d’entre eux a laissé leur peau pour défendre l’univers contre les géants chaos : les dieux de la destruction et du ravage, comme la déesse Vishnou. 

Au cœur de la guerre, Odin a été tué par le Fenrir, un loup terrible à grande taille. Son fils Vidar, dont la mère appelait Gríðr, est une géante qui s’est mise à se venger de sa mort. Submergé par la colère, il enfila la chaussure robuste qu’il a lui-même façonnée. Ensuite, il attaqua la bête en ouvrant sa mâchoire inférieure. Puis, il tins la mâchoire supérieure du Fenrir ouverte et se servi de son glaive afin de couper la bouche du loup en morceaux. 

@DeviantArt

À force de courage et de volonté, Vidar est parvenu à tuer le Fenrir.   

 

Découvrez nos bijoux loup : 

Vidar : le dieu du silence

Asgard était un royaume plein d’arbres, de fleurs et de buissons. Avant l’arrivée du Ragnarok, ce jeune dieu passait la plupart de son temps dans les bois et dans son jardin. Il restait seul dans son espace personnel en coulant dans le calme et dans le silence. C’est peut-être même à cause de cela qu’il a atteint son statut de Dieu du silence.

@Chuck Kennedy

L’histoire de Vidar se concentre autour de la vengeance pour son bien aimé père. Il n’y a pas d’autres chapitres qui parlent de sa description. Tout ce que nous savons, c’est que son arme particulière est le silence.

La leçon à tirer dans tout cela, c’est qu’il ne faut jamais sous-estimer le pouvoir du silence. La livraison garantie du succès n’est autre que le silence. D’ailleurs, c’est l’une des rares qualités chez les humains.   

Les archives archéologiques illustrant Vidar

@Forged In Wood

Selon les archives archéologiques, ce dieu silencieux pourrait refléter l’image d’un homme déchirant la mâchoire d’un loup sur la Gosforth Cross, au nord de l’Angleterre et la croix de Kirk Andreas, située dans l’île de Man. Ces deux légendes remontent à 900 ans après Jésus Christ et pourraient représenter Vidar et Fenrir

D’un autre point de vue, Vidar et le loup pourraient aussi représenter le Christ et un loup. À noter que le Christ triomphant plusieurs monstres était une théorie commune dans l’art médiéval. De plus, les artistes associaient parfois l’imagerie païenne et chrétienne dans les mêmes œuvres. 

Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.