Odin

odin -

Odin

Odin est certainement le personnage le plus emblématique et également le plus complexe dans la mythologie nordique. Fils du géant Ymir, il est le prince de la tribu des Ases (Aesir en vieux islandais). Il est marié à la déesse nordique Frigg, déesse du mariage.

Odin vit avec sa femme au palais de Valskjalf à Asgard, c’est le domaine où se trouvent tous les dieux, rattaché à l’enceinte des Ases et situé au centre du monde.

Son rôle entant que dieu est divers, il est le dieu de la victoire, de la guerre, du savoir et des morts (souvent représenté sur des urnes funéraires au côté du Valknut ).

Il est également Maitre en magie et en poésie (une qualité «efféminée » bien connue qui auraient apporté une honte indescriptible à tout guerrier viking de l’histoire).

Odin fut vénéré historiquement sur une grande partie du continent, et pendant plusieurs siècles par des disciples à la recherche d’honneur, de prestige et de noblesse. 

Vous constaterez dans cette brève introduction toute la complexité de ce Dieu, mais aussi les contradictions évidentes et fortes qui l’entourent, qui font de lui un dieu énigmatique.

Wotan.

Signification du nom Odin.

Odin (appelé « OH-din », en vieux norrois  « Óðinn »  et en  allemand  «Wuotan », « Wotan », ou encore « Wodan ». 

 Óðinn, ce nom est formé de deux parties: le nom óðr qui signifie «extase, fureur, inspiration» et inn qui ajouté à la fin d'un autre mot, signifie quelque chose comme «le maître de» ou «un exemple parfait de».

En prenant ces deux éléments, nous arrivons à cette signification: « maître de l’extase »

 

Odin dieu de la guerre.

Dans la culture populaire moderne, Odin est souvent décrit comme un souverain honorable et un commandant de champ de bataille.

Dans l'ancien Norrois, il n'était rien de tout ça, contrairement à des dieux de guerre tels que Thor ou Tyr, Odin incite des personnes pacifiques à se quereller entre elles.

Son attitude n’est pas très éloignée du dicton de Nietzsche: « Vous dites que c’est la bonne cause qui sanctifie même la guerre ? Je vous le dis: c'est la bonne guerre qui sanctifie toute cause.»

Il est bon de noter également qu’Odin ne s'intéresse généralement pas aux guerriers moyens, préférant prodiguer ses bénédictions uniquement à ceux qu'il considère comme dignes d'eux. 

Bon nombre des plus grands héros germaniques, tels que Starkaðr et la famille Volsung, ont bénéficié du parrainage d’Odin.

Il entretient des liens particulièrement étroits avec les berserkers et autres «chamanes guerriers» dont les techniques de combat et les pratiques spirituelles associées sont centrées sur la réalisation d'un état d'unification avec certains animaux totémiques féroces, le plus souvent des ours ou des loups, et par extension, ils s’unissent avec Odin lui-même. Odin étant le maître de ces bêtes.

Ainsi, en tant que dieu de la guerre, Odin ne s'intéresse pas principalement aux raisons qui constituent le conflit, ni même à son issue et à ses conséquences, mais plutôt à la frénésie de bataille brute et chaotique.

La préférence d'Odin pour l'élite s'étend à tous les domaines de la société. En tant que chef des dieux Aesir, il est l'archétype divin d'un dirigeant. Il est le fondateur légendaire de nombreuses lignées royales.

La différence cruciale entre Tyr et Odin est que Tyr a beaucoup plus à voir avec la règle par la loi et la justice, alors que Odin a beaucoup plus à faire avec la règle par magie et par ruse. Tyr est le souverain sobre et vertueux; Odin est le dirigeant sournois, impénétrable et inspiré.

Paradoxalement, Odin est souvent le dieu favori de ceux qui ont été bannis de la société pour des crimes particulièrement odieux. À l’exemple d’Odin, beaucoup de ces hommes étaient des poètes guerriers à la volonté ferme et indifférent face aux normes sociales établies.

Dans un écrit de Saxo Grammaticus, historien danois à la fin du XIIe siècle, nous pouvons lire qu’ Odin aurait été banni d'Asgard pendant dix ans afin que la réputation des autres dieux et déesses ne soient pas ternis par la mauvaise réputation qu’ Odin avait acquise parmi de nombreux humains. 

Quelque soit leur statut social, les hommes et les femmes privilégiés par Odin se distinguaient par leur intelligence, leur créativité et leur compétence.

 

Sagesse, magie et chamanisme.

Une des plus grandes différences entre les théologies monothéistes et les théologies polythéistes est que, Dieu est généralement tout-savoir, tout-puissant, tout-amour, etc.

Les dieux polythéistes ne sont rien de cela; comme tout être humain, arbre ou animal, ils sont limités par leurs particularités. 

Pour Odin, toute sorte de limitation doit être surmontée par tous les moyens nécessaires et ses actions sont menées dans le contexte d'une quête implacable et impitoyable de davantage de sagesse, de connaissances et de pouvoirs, généralement de nature magique.

La quête de sagesse d’Odin n’a pas de limite, il est prêt à payer n’importe quel prix, pour comprendre les mystères de la vie dont il a tant besoin. 

À une occasion, il s'est pendu, s'est blessé avec une lance et a jeûné de nourriture et de boisson pendant neuf jours afin de découvrir les runes .

 

L’oeil d’Odin.

oeil d'odin

L'un des attributs les plus frappants de son apparence est son œil unique et perçant. 

Son autre orbite est vide, l’œil qu'il tenait a été sacrifié pour la sagesse.

Odin sacrifia son oeil lorsqu’il s’est aventuré au puit de Mimir situé près des racines de l’arbre de vie Yggdrasil. Mimir est un être obscur dont la connaissance de toutes choses était pratiquement sans égale chez les habitants du cosmos. Tout ce savoir lui venait de l’eau qu’il puisait du puits, une eau qui contenait toutes les connaissances cosmiques.

 

Quand Odin est arrivé, il demanda à Mimir de boire un verre d'eau. Le gardien du puits, connaissant la valeur de cette eau, refusa la demande d’Odin, sauf si ce dernier lui offrait un œil en retour. 

Odin creusa l’un de ses yeux et le laissa tomber dans le puits. Ayant fait le sacrifice nécessaire, Mimir plongea sa corne dans le puits et offrit un verre au dieu Odin.

Le message le plus général et le plus évident de ce récit est que, pour ceux qui partagent les valeurs d’Odin, aucun sacrifice n’est trop grand pour la sagesse. Les sources (malheureusement fragmentaires) de nos connaissances actuelles sur la mythologie pré-chrétienne et la religion des peuples nordique et germanique sont toutefois muet sur le type de sagesse que Odin a obtenu en échange de son regard. Mais nous pouvons hasarder une hypothèse.

Le fait qu'Odin ait sacrifié un œil est très significatif. 

En tout temps, l’œil a été «perçu» comme un symbole poétique de la perception en général considérez le nombre étonnant d’expressions, tant dans l’usage quotidien que dans les œuvres des grands poètes canoniques, qui utilisent la vision comme métaphore pour percevoir et comprendre quelque chose. 

Étant donné que l'œil d'Odin a été sacrifié pour obtenir une perception améliorée, il semble hautement probable que son don, d'un œil symbolise l'échange d'un mode de perception pour un autre.

Quel mode de perception a été échangé pour quel autre mode, alors? La réponse à cette question réside dans le personnage de Mimir. 

Mimir, dont le nom signifie «Le Souvenir», semble avoir été l'être qui a dit aux dieux comment vivre conformément dans la tradition ancestrale et dans la sagesse en général.

Dans le récit de la découverte des runes par Odin, il a sacrifié ce qu'on pourrait appeler son «moi inférieur» à son «moi supérieur». Ici, son abandon d'un œil devrait sûrement être compris dans le même sens: il a échangé un mode profane, un mode de perception, assaillie par d'innombrables problèmes mineurs, pour un mode de perception sacré reposant sur la sagesse divine et ancestrale.

À une autre occasion, Odin s'est «sacrifié lui-même» en se suspendant pendant neuf jours sur l'arbre du monde, Yggdrasil , sans recevoir aucune forme de nourriture de la part de ses compagnons. À la fin de cette épreuve, il aperçut les runes, l'ancien alphabet germanique chargé d'une manière magique qui contenait bon nombre des plus grands secrets de l'existence. 

Le côté compétitif d'Odin l'a un jour amené à défier le plus sage des géants durant un concours afin de déterminer qui était le plus informé et le plus instruit. Le prix était la tête du perdant, et Odin gagna en demandant à son adversaire quelque chose que lui seul pouvait savoir. Odin a ensuite réclamé son prix et est retourné à Asgard. 

Odin, comme les chamans du monde entier, est accompagné de nombreux esprits familiers, notamment les corbeaux Hugin et Munin. Ces deux corbeaux sont une partie spirituelle d’odin lui-même, Huginn  signifie "pensée" et Muninn "mémoire". Odin les envoie tous les matins pour lui apporter les dernières nouvelles du monde entier. Ils reviennent chaque soir et murmurent à Odin ce qu'ils ont entendu et vu. Lorsqu'ils n'explorent pas le monde, ils s'assoient à côté d'Odin sur son trône à Asgard. Odin est également accompagné des loups Geri et Freki et les valkyries.

Le chaman doit typiquement subir une mort et une renaissance pour acquérir ses pouvoirs, Odin est passé par ce « rituel » lorsqu'il a découvert les runes.

Nous avons déjà brièvement évoqué les berserkers et d’autres «chamans guerriers» distingués sous le patronage d’Odin. Cette forme de chamanisme germanique, était la plus socialement acceptable pour les hommes de l’époque.

Odin mythologie. 

La poésie d’Odin.

Odin ne parle qu’à travers des poèmes, et la capacité de composer de la poésie est un cadeau qu'il accorde à son gré. Il a volé aux géants la mélodie de la poésie, une source primordiale dans la façon de parler et d’écrire qu’utilisaient uniquement les géants. Depuis lors, il l'a distribué à certains dieux, humains et autres êtres qu'il juge dignes de lui.

Odin, dieu des morts.

Lorsque les écrivains romains parlaient des dieux et des déesses d’autres peuples, ils essayaient généralement de les identifier aux divinités de leur propre religion. Quand ils ont mentionné Odin, ils l'ont décrit comme Mercure (la figure divine qui guide ceux qui viennent de mourir du royaume des vivants vers celui des morts et, le moment venu, vers le pays des vivants encore). Ceci est significatif, car il montre que les associations d'Odin avec la mort étaient considérées comme étant encore plus significatives que ses associations avec la guerre, sinon il aurait été qualifié de Mars. Cette désignation est généralement tombée sur Tyr ou Thor à la place. 

Odin était également souvent lié au symbole du Valknut.


 

Ce symbole est historiquement lié au culte des morts. Le Valknut est présent sur un bon nombre de trouvailles archéologiques, autant sur des pierres runiques, que sur un bateau tombe ou encore sur des urnes funéraires Anglos-Saxonnes.

Souvent, à côté du symbole du valknut était représenté Odin. De manière directe ou indirectement, à travers des représentations qui lui sont étroitement associées. 

Odin préside Valhalla, la plus prestigieuse des demeures des morts. Après chaque bataille, odin et les valkyries («les mieux placés pour ceux qui sont tombés au combat»), « survolent » le terrain et choisissent la moitié des guerriers tués à ramener à Valhalla. Freya réclame alors la moitié restante des guerriers morts.

Il était un destinataire fréquent des sacrifices humains, en particulier de la royauté, des nobles et des armées ennemies. Cela se faisait généralement au moyen d'une lance, d'un nœud coulant ou des deux. De la même manière qu'Odin «se sacrifiait pour lui-même» pour acquérir la connaissance des runes. Une manière courante et effrayante d'obtenir sa faveur au combat consistait à jeter une lance sur ses ennemis, en les sacrifiant au dieu en criant: «Odin vous appartient à tous!»

Odin entretient ce commerce avec les morts pour plusieurs raisons, notamment son désir de connaître les connaissances et la sagesse qu’ils possèdent. Mais la raison la plus importante est son désir angoissant de compter sur le plus grand nombre possible de guerriers talentueux, pour faire face au loup Fenrir pendant Ragnarok , même si Odin sait qu'il est condamné à mourir au combat

 

Fils d’Odin.

L'un des innombrables noms d'Odin est «le père de tout» (en vieux norrois Alfaðir), «parce que, selon Snorri Sturluson ,« il est le père de tous les dieux, de toute chose ».  Comme nous l'avons déjà noté, Odin est répertorié comme l'ancêtre divin d'innombrables familles dans toute l'Europe du Nord. Il est à la fois un dieu Aesir, un dieu Vanir (le dieu Vanir Odr n’est qu’une extension ou une transposition d’Odin), et un géant (sa mère est Bestla, l’un des premiers géants du gel). 

Un vieux poème norrois l'identifie même à önd, le souffle de la vie.

Que pouvons-nous discerner dans tout cela en ce qui concerne l'identité d’Odin ? De la même manière que Thor est la force divine dont les Vikings ont ressenti sa présence dans le tonnerre, Odin est la force divine dont les Vikings ont ressenti la présence dans óðr. 

Pour eux, cette inspiration / fureur / extase était un phénomène sacré et même divin qui était au cœur d’innombrables moments différents, dont beaucoup étaient à la fois particulièrement rares et décisifs dans la vie des Vikings. 

C'est peut-être pour cette raison qu’ Odin est le chef des dieux, les royaumes de la vie qu'il présidait étaient pour les autres aspects de la vie ce qu'est un dirigeant pour les gens du commun.

Les Nordiques considéraient leurs dieux comme les forces vitales qui maintenaient le cosmos ensemble . En tant que « père de tout», Odin était la force vitale des forces vitales « le souffle de vie », ou quelque chose qui s'apparente presque à la "volonté de pouvoir" de Nietzsche.

Ce n'est certainement pas un hasard si Odin a joué le rôle le plus important que tout autre dieu dans la création du monde. 

Odin et la création du monde.

Odin et ses deux frères étaient gênés par le fait que les Géants étaient plus nombreux que les Aesir. Les Géants concevaient constamment de nouveaux géants. La seule solution envisageable était de tuer Ymir. Les trois frères attendirent que Ymir soit endormi avant de l'agresser.

Une bataille horrible a commencé et, en utilisant toute leur force, ils ont réussi à tuer Ymir. Le sang a jailli avec une force furieuse dans toutes les directions du corps d'Ymir, et la plupart des géants se sont noyés dans l'immense flot de sang.

Seuls deux géants ont survécu, Bergelmir et son épouse, le couple s’est enfui et a trouvé un endroit sûr au pays de la brume, et leur a sauvé la vie; tous les futurs géants sont des descendants de ce couple.

Le monde a été créé à partir des vestiges du géant Ymir dans la mythologie nordique. Les trois frères ont traîné le corps sans vie d'Ymir vers le centre de Ginnungagap, c'est l'endroit où ils ont créé le monde à partir des vestiges d’Ymir.

Le sang est devenu les océans, les rivières et les lacs. 
La chair est devenue la terre. 
Les os sont devenus les montagnes. 
Les dents ont été transformées en pierres. 
Les cheveux sont devenus l'herbe et les arbres. 
Les cils sont devenus Midgard.

Ils ont jeté le cerveau en l'air et il est devenu les nuages, et le crâne est devenu le ciel, le crâne d'Ymir serait le couvercle qui couvrait le nouveau monde. Les frères ont attrapé des étincelles provenant de Muspelheim, le pays du feu.

Ils ont jeté les étincelles vers l'intérieur du crâne, ces étincelles ont brillé la nuit et c'est ce que nous appelons les étoiles. Sur les plaines d'Idavoll, ils ont construit Asgard , qui serait la maison des dieux. Très loin d'Asgard, dans un endroit appelé Jotunheim , les géants étaient autorisés à vivre.

L’arrivée des nains.

Alors qu'Odin et ses frères étaient en train de créer un nouveau monde à partir des parties du corps du géant Ymir, les vers continuaient à ramper parmi les restes en décomposition, ils deviendraient les nains. Parce que les trois frères Odin, Vili et Ve avaient peur que le ciel tombe, ils ont dit à quatre des nains de le maintenir, ils ont été envoyés dans toutes les directions du monde.

Les noms des quatre nains sont Nodri (Nord), Sudri (Sud), Austri (Est) et Vestri (l’Ouest). Le reste des nains ont élu domicile dans des rochers et dans les cavernes souterraines, qu’on appellera par la suite : la maison de Svartalheim. Les Nains sont devenus des experts dans le domaine de l'artisanat et ont créé certaines des armes les plus puissantes et les plus magiques, comme Mjölnir, le marteau de Thor, mais aussi de beaux bijoux.


1 commentaire

  • Ludovic Beuzeval

    Très intéressant

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés