Midgard, Le Monde Des Hommes : Histoire et Légendes

août 01, 2019 3 lire la lecture

Midgard, Le Monde Des Hommes : Histoire et Légendes

Midgard est l’un des neuf mondes de la mythologie nordique, sous l’ère des Vikings. Les différents mondes de la mythologie vikings représentent la vision pré chrétienne du peuple germanique. Midgard se différencie des autres mondes, car il est habité par l’Homme et possède une civilisation. De tous les neuf mondes, Midgard est le seul royaume qui est perceptible par l’Homme, tandis que les autres sont placés dans des dimensions invisibles. Qu’est-ce qui caractérise ce royaume si fascinant ?


Midgard : la première signification

@LOGOMAQUIA MITOLOGIA Y MISTERIOS

 

Midgard possède une double signification. En premier lieu, Midgard peut être défini par « l’enceinte du milieu ». Cela fait sans doute référence à la position centrale de la civilisation par rapport aux 9 mondes de la mythologie, liés aux branches de l’arbre de vie Yggdrasil. Le reste est considéré comme un monde sauvage à l’instar du désert de Jotunheim qui entoure le monde de Midgard. L’emplacement de ces mondes est comparable à la façon dont les continents sont entourés par les océans, où vivent probablement les géants selon la mythologie germanique. 

Jormungand est un serpent qui vit dans la mer. Ce dernier encercle également le monde de midgard mais aussi les déserts situés aux frontières. On peut appeler cette partie de la signification du mot, sa position « horizontale ».

 

Midgard : la deuxième signification

Midgard possède une deuxième signification qui fait référence à sa position « verticale ». Midgard possède une place centrale au sein de l’arbre de vie. Dans le rang central, il est entouré par Jotunheim (le monde des géants qui se trouve à l’Est) et Svartalfheim (le monde des créatures comme les nains et des elfes noirs). Les trois dieux qui ont créé Midgard décidèrent alors de créer deux autres niveaux. Ainsi, Midgard est placé sous Asgard, le monde des dieux et des déesses d’Aesir. Il est placé au-dessus de Muspellheim et de Niflheim, les mondes du feu et de la glace (monde des enfers). Sur Yggdrasil, Asgard est situé sur ses branches supérieures, les deux mondes des enfers sur ses racines, et Midgard est situé à la base de son tronc.

 

Midgard : un lien avec la psychologie humaine

Il existe un concept fondamental dans la vision du monde germano-antique : celui de la distinction psychogéographique entre l’innangard et l’utangard. Et justement, les deux significations du monde de Midgard se réfèrent à cette vision de la mythologie nordique. En premier lieu, il y a l’innangard traduit par « à l’intérieur de la clôture », qui fait référence à une dimension ordonnée, des terres civilisées et un contenu paisible. En deuxième lieu, l’utangard défini par « au-delà de la clôture » et qui fait référence à l’esprit chaotique, distingué par des créatures sauvages. Non seulement cela s’applique géographiquement, mais il s’applique également pour la psychologie humaine. En effet, nos pensées peuvent être soit innangardes soit utangardes. Sur l’arbre de la vie, Asgard est le modèle divin de l’innangard (enceinte des Aesirs), tandis que le monde de Jotunheim (monde des géants) fait référence à l’utangard. Midgard est placé entre les deux mondes, au milieu. On peut en déduire que Midgard est placé entre le bien et le mal, que les pensées humaines peuvent être liées à la lumière ou aux ténèbres. Toutefois, l’élément « gard » sous-entend que Midgard ressemble plus à Asgard. 

 

Midgard : la bataille du Ragnarök

@DeviantArt

 

Cette bataille confrontait les Vikings de Einherjar aux créatures hostiles et maléfiques : les géants et les monstres de la destruction. Cette longue bataille a entraîné la destruction du monde de Midgard. La bataille fut rude : les trois dieux Odin, Thor, Feyr furent opposés à Loki, Fenrir et le serpent de Midgard. Midgard a été laissé à feu et à cendres, les hommes et les divinités présents aux combats ont tous perdu la vie.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.