Rune viking : Histoire Et Signification De L'Alphabet Viking

avril 02, 2019 5 min de lecture

1 Commentaire

Rune viking : Histoire Et Signification De L'Alphabet Viking

La mythologie nordique est essentiellement marquée par les Vikings, un peuple barbare. Les Vikings sont des guerriers impitoyables qui aiment le chaos et qui ont semé la terreur dans toute l’Europe. Leur domination sans merci et leur amour de la guerre ont été décrits par les autres civilisations de leur époque. Ils sont également appelés païens pour leurs actes de piraterie et pour leurs forces brutales. Mais ne vous trompez pas, la mythologie viking possède une histoire riche et un passé bien rempli. La vie des Vikings ne se résumait pas seulement au combat. Ils possédaient également une culture et même leurs propres alphabets. Découvrez les runes vikings grâce à cet article.

 

Rune viking : qu’est-ce que c’est ?

@inkeddollstudio

 

Le peuple nordique a créé son propre alphabet qui se nomme l’alphabet runique. Ils utilisaient l’alphabet runique pour communiquer entre eux. À l’origine, les runes étaient créées pour servir de lettres, mais au fil du temps, les recherches ont permis de découvrir que les écritures uniques étaient plus que de simples lettres. En effet, chaque lettre runique était un symbole idéographique ou pictographique. En écrivant une lettre de l’alphabet, on pouvait invoquer une « force », car chaque lettre était étroitement liée à une force cosmologique, peut-être même à un pouvoir divinatoire.

@fafnir.fr

 

Dans les langues germaniques, « rune » peut être définie par : la lettre, le mystère ou le secret. 

 

Rune viking : l’alphabet

Des noms spécifiques ont été attribués à chaque rune pour désigner sa forme visuelle, sa signification et avant tout sa « magie » ou son pouvoir. On peut par exemple prendre le cas du T-rune, aussi appelé Tiwaz en langue protogermanique. Cette lettre runique est en rapport avec le nom du dieu nordique Tiwaz, aussi connu sous le nom de Tyr au temps des dieux vikings. Cette lettre prend une apparence semblable à une flèche pointant vers le ciel, car le dieu Tyr fait référence à une maison dans le ciel diurne. Son pouvoir était d’assurer la victoire aux guerriers qui le sculptaient.

L’alphabet runique est également appelé « futharks » juste après la création des six premières runes qui sont : Fehu, Uruz, Thurisaz, Ansuz, Raidho et Kaunan. Les archéologues ont découvert sur d’anciennes reliques la division en trois familles de huit runes. Cependant, la vraie signification de cette catégorisation reste encore méconnue.

 

@Nicole Deemer

 

Il existe trois principaux types de futharks :

 Le premier alphabet runique ou le Futhark aîné qui est composé de 24 lettres (créé au premier siècle de notre ère et a disparu avant l’an 400)
 Le plus jeune alphabet de l’ère des Vikings ou le Futhark le plus jeune qui est composé de 16 caractères. Cet alphabet runique provient du Futhark aîné et a réussi à remplacer le vieux Futhark en Scandinavie.
 Le Futhorc anglo-saxon composé de 33 caractères. 

 Rune viking : les supports

Les Vikings ont gravé les runes sur plusieurs supports comme le bois, le métal, les pierres, mais encore sur d’autres surfaces similaires. Pour écrire les lettres runiques sur les parchemins, ils faisaient appel à l’ancre et à la plume, d’où leurs formes anguleuses et tranchantes.

@I.SViking

 

Il y avait également les fameux runestones sur lesquels les écritures runiques étaient inscrites en grand nombre. En effet, ce gros rocher possédait plusieurs écritures runiques pour rendre hommage à un homme ou à une femme. En Scandinavie et dans quelques pays nordiques, on peut trouver plus de 3000 pierres de grandes tailles ou runestones. Les écritures runiques peuvent être inscrites sur des pierres tombales, des monuments commémoratifs, mais aussi sur les murs de falaises, les bâtiments, les objets d’art conçus par les orfèvres et les sculpteurs de bois, les marqueurs notant le nom du propriétaire d’une pile de produits commerciaux, les objets religieux, mais également sur les armes telles que les épées et les boucliers du temps des Vikings.

 

Runes vikings : son utilisation

D’après l’histoire, les Vikings auraient reçu les runes de la part du dieu de la victoire et de la sagesse qui n’est autre que Odin. Les Vikings utilisaient les runes pour départager les tribus qui étaient en désaccord sur certains points. Pour résoudre leurs problèmes, ils utilisaient les pierres runiques qu’ils devaient piocher pour recevoir une réponse divine à leur problème. Grâce à cela, ils pouvaient facilement se mettre d’accord et mettre fin aux problèmes.

Un druide Viking exploitait également la puissance magique des runes. Les pierres runiques pouvaient l’aider pour faire de la magie, mais également pour l’art divinatoire. À cette époque, le druide du village pouvait aider les habitants à prédire leurs avenirs grâce aux pierres runiques.

Mais les runes ne sont pas seulement utilisées à des fins commémoratives ou religieuses. En effet, d’après une importante excavation en Norvège dans les années 1950, les runes étaient également utilisées à des fins quotidiennes et professionnelles. L’alphabet runique était également utilisé pour des prières, des lettres d’amour et même des blagues.   

@Impaler 666

Les écritures runiques sont rarement inscrites sur des parchemins, car la culture nordique était surtout une culture orale, malgré certains documents archéologiques. Le futhark était utilisé pour des évènements commémoratifs, pour des raisons magiques comme le faisait le druide, mais aussi pour soigner les malades.

Aujourd’hui, nous connaissons les significations des inscriptions runiques grâce à trois documents poétiques provenant de l’Islande, de Norvège et d’Angleterre. En effet, ils fournissent une courte strophe de chaque alphabet dans leurs futharks respectifs. Les poèmes islandais et norvégiens abordent le plus jeune alphabet norrois tandis que le « poème rune » du vieil anglais aborde le Futhorc anglo-saxon.

 

Rune viking : l’origine

@kozasefaitunsangdenc

 

Selon l’histoire, ce sont les guerriers germaniques qui ont ramené l’alphabet runique après leurs raids dans le sud d’Italie d’aujourd’hui. Certains érudits supposent que les runes proviennent d’une écriture étrusque ou même de l’ancien alphabet italien. 

D’après la mythologie, c’est le dieu Odin qui avait découvert les écritures runiques après qu’il s’est fait transpercer par sa propre lance et pendu sur l’arbre du monde qui n’est autre que l’Yggdrasil. Odin a découvert les runes en fixant le puits d’Urd. 

Selon les découvertes archéologiques de nos experts, l’inscription runique la plus ancienne provient de la broche de Meldorf. Cette broche a été conçue vers l’an 50 de notre ère. 

De plus, la plus ancienne runestones connue de notre époque est la pierre de Kylver qui a été inscrite à l’an 400 de notre ère. Elle a été découverte en Suède. Cependant, plusieurs théories circulent selon lesquelles l’inscription pourrait être d’origine romaine. 

De nos jours, la première et la plus distincte des écritures runiques découvertes restent celles qui sont inscrites sur le peigne de Vimose et sur le fer de lance OvreStabu. Ils datent des années 160 de notre ère. 

 

Runes vikings : signification

@C. Marie Lawrence

 

Les 24 runes du Futhark ancien possèdent chacune des significations distinctes, qui sont basées sur les poèmes runiques médiévaux.

 Rune Uruz : la force volonté
 Rune Fehu : la richesse
 Rune Thurisaz : La souffrance et le danger
 Rune Ansuz : la vitalité
 Rune Raidho : le travail et la croissance
 Rune Kaunan : la douleur et la mortalité
 Rune Gebo : la générosité
 Rune Wunjo : la joie et l’extase
 Rune Hagalaz : la destruction et le chaos
– Rune Naudhiz : le besoin et le désir
 Rune Isa : l’inconnue
 Rune Jera : la récompense
 Rune Eihwaz : la force et la stabilité
 Rune Sowilo : le succès et le réconfort
 Rune Tiwaz : la victoire et l’honneur
 Rune Berkana : la croissance et la subsistance
 Rune Ehwaz : la confiance et la camaraderie
 Rune Mannaz : le soutien et l’augmentation
 Rune Laguz : le chaos, l’informe et l’inconnu
 Rune Ingwaz : la fécondation et l’actualisation du potentiel
 Rune Othala : la tradition, le patrimoine, l’héritage ainsi que la noblesse
 Rune Dagaz : le bonheur et l’espoir

1 Réponse

Faustine
Faustine

avril 03, 2019

Merci pour toutes ces significations, je viens de trouver mon tatouage. 😁

Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.